Récupération

Récupération d’énergie ?

La ventilation simple flux, si elle permet d’évacuer l’air vicié, ne fait que ça.

La récupération d’énergie, au moyen d’une ventilation double-flux est LA solution moderne pour, à la fois, renouveler l’air dans les locaux, et récupérer une grande partie de l’énergie de chauffage.

En effet, l’air extérieur est préchauffé par l’air chaud extrait au travers d’un récupérateur de chaleur.

De nos jours, un échangeur adapté et bien dimensionné permet une récupération d’énergie pouvant atteindre 85-90% dans le cas d’échangeur à plaques et 95% avec un échangeur rotatif, ce qui est loin d’être négligeable.

Nos prestations

  • Etude
    De la mise à l’enquête à la réalisation.
  • Conception
    Dimensionnement et dessin des plans selon les normes.
  • Réalisation
    Par notre personnel qualifié, jusqu’à la mise en service.
  • Maintenance
    Nettoyage, changement des filtres, entretien des éléments de l’installation
  • Dépannage
    7j/7

Récupérateur à plaques ou rotatif ?

Si les deux modes de récupération ont le même but, ils n’ont pas forcément la même application.

Nous sommes en mesure de vous conseiller sur la solution la plus adaptée.
Cependant, voici un petit explicatif. 

Récupérateurs à plaques

L’air neuf (en vert) est aspiré et préchauffé par l’air extrait du local (en bleu) qui est ensuite évacué (en brun), avant d’être soufflé (en rouge) dans les locaux.

Les récupérateurs à plaques courants sont simples ou doubles, pour augmenter leur rendement.

Ce type de récupération est universelle mais représente un rendement un peu plus faible que le récupérateur rotatif. Son autre inconvénient est de ne pas recycler une partie de l’humidité et il a, donc, tendance à assécher quelque peu l’air.

Son avantage est de ne pas recycler les odeurs.
En résidentiel, il est adapté aux maisons individuelles, bien sûr, mais particulièrement aux immeubles puisqu’il n’y a pas de risques de transmissions d’odeurs entre les logements.

Récupérateur rotatif

Récupérateur rotatif

L’air neuf (en vert) se charge de la chaleur récupérée dans l’air extrait (en bleu) au travers des petites cellules de la roue avant d’être soufflé dans les locaux (en rouge).
L’air vicié (en brun) est évacué après récupération.

Les récupérateurs rotatifs sont ceux qui ont le meilleur rendement.

Ce type de récupération est adapté, plutôt, au tertiaire et à l’habitat individuel, du fait du risque de recyclage, et donc de propagation, des odeurs aux autres logements.

Toutefaois, l’adjonction d’une filtration à charbn actif permet de diminuer très fortement ce phénomène.